Prochaine dédicace :
Salon du livre à
Grenoble / St Marcellin
le 3 décembre 2017 :)
Vous pouvez facilement aider
et remercier l'auteur de ce site !
Il vous suffit de…

On part à l'aventure ! :)

Posté le mercredi 24 octobre 2001 à 23 h 56 min dans la catégorie « Croquis » par Bruno Bellamy.


NB : à l’origine, il s’agissait d’une rubrique « croquis de la semaine » sur mon site perso (bellaminettes.com) qui a ensuite été, d’octobre 2001 à août 2005, un site d’esquisses et d’improvisations crayonnées et commentées, avant de redevenir la rubrique « croquis de la semaine » sur le présent site, pour finalement s’intégrer au présent blog.
On peut retrouver les débuts de cette rubrique, pas encore orientés BD, de la page du 15/07/2004 à celle du 03/11/2004.

Case 1

Un des problèmes qui se posent à moi, c’est le manque de temps (beaucoup de commandes en illustration de presse), et principalement la frustration de ne pas arriver à m’organiser pour trouver le temps et l’inspiration pour me remettre à la BD…

J’ai donc décidé de tenter une expérience: plutôt que de s’en tenir à des fonds de tiroir et, occasionnellement, à des croquis récents, mais qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, pourquoi ne pas utiliser ce contexte, et l’opportunité de ce « rendez-vous » régulier, pour mettre ici, chaque mercredi, ce qui pourraît très bien, plutôt qu’un croquis indépendant, être une case de BD? L’idée, c’est de partir à l’aventure: une case pour démarrer, qui en appellera une autre, et ainsi de suite, en espérant que les personnages et les lieux « vivent », que la sauce « prenne », et que ça se mette à raconter quelque chose? Evidemment, ça risque fort de n’avancer que très lentement, mais je fais ce que je peux avec les ressources dont je dispose, et en faisant en sorte de ne pas contrecarrer non plus les autres projets sur lesquels je travaille. Mais même pas vite, l’essentiel c’est d’avancer, et avec cette « astuce », je pense que ça peut avancer très bien…
En fait c’est Moebius qui m’a donné l’idée, y’a quelques jours, pendant que je discutais avec lui de la difficulté que j’ai à démarrer une BD… Il est cool, m’sieur Moeb. 🙂

Alors voilà… Ça démarre: une scène d’intérieur (j’ai beaucoup de mal avec les décors, alors zou, j’me dégonfle pas: le croquis de cette semaine est carrément équipé d’un « vrai » décor!), dont le format indique d’ailleurs clairement que si ça devient un jour une vraie BD, ça débutera par une image en pleine page. J’ai bien une petite idée de ce qui va se passer ensuite, et c’est là tout l’intérêt du procédé, qu’on pourra nommer « l’appétit vient en mangeant »: c’est pas le tout de se prendre la tête, faut commencer à dessiner quelque chose, et ça va bien prendre vie petit à petit… Mais je ne vous raconterai pas maintenant ce que j’entrevois pour la suite, ça casserait l’effet de surprise… 😉
Les p’tits traits qui dépassent témoignent de la construction de la perspective du décor. C’est sans doute pas très rigoureux, comme perspective, mais il me semble que ça se tient à peu près. L’essentiel c’est que j’ai choisi ce point de vue parce qu’il me semblait que c’était la meilleur manière de montrer l’ambiance que je visais: calme, douceur, et volupté… Vous savez? Les cinq dernières minutes avant que le réveil ne sonne (ah mince, je commence déjà à raconter la suite!)… 😉
La grosse bête qui roupille sur la couette est directement inspirée de mon chat, Bibi, qui prenait cette pose farfelue justement à ce moment là, mais il est très probable que cette créature changera d’aspect très bientôt, pour devenir quelque chose de plus extra-terrestre (oui, j’ai envie que ça devienne une histoire un peu SF). C’est juste que pour l’instant je ne sais pas encore quelle tronche ça aura, mais je ne veux pas que ça me bloque. C’est aussi tout l’intérêt de cette étape « croquis »: ce n’est qu’un premiet jet, et je m’autorise donc la possibilité d’opérer des modifications a posteriori, mais ça n’empêche que d’ici là, je travaille quand même sur ce que je peux, et par exemple ici l’attitude de ce personnage est importante pour poser l’ambiance, donc tant pis s’il ressemble à un gros chat, il deviendra peut-être, ensuite, un lézard ou je ne sais quoi, mais j’essayerai de lui conserver cette expression et, surtout, son côté envahissant: il occupe carrément la moitié du lit à lui tout seul!…

Allez, c’est tout pour aujourd’hui. 🙂