Prochaine dédicace :
Le festival Scorfel
les 17 & 18 octobre 2020
à Lannion ! :)
Vous pouvez facilement aider
et remercier l'auteur de ce site !
Il vous suffit de…

C'est l'heure de se réveiller !

Posté le mercredi 31 octobre 2001 à 17 h 55 min dans la catégorie « Croquis » par Bruno Bellamy.

Cases 2 & 3

L’aventure continue! Je ne sais pas très bien où ça va mener ni combien de temps ça peut durer, mais vous avez été très nombreux à m’écrire pour m’encourager. 🙂

Signe d’intérêt par excellence: voilà même un sponsor ! Eh bien pourquoi pas?! Si je manque de temps pour avancer sur un projet de BD, c’est que je suis très pris par le boulot. Il n’y a pas de bannière de pub sur mon site (je bannis les bannières! Pas question que mes dessins fassent la promo de n’importe quoi), mais si des moyens cohérents et sympathiques se font jour pour permettre que je me concentre davantage sur des projets créatifs, je suis tenté de croire que personne ne s’en plaindra. 😉

Cette semaine, histoire de vous remercier pour votre enthousiasme, voici non pas une mais deux nouvelles cases (bon d’accord, c’est des petites cases… ;))! Après le gros dodo de la semaine dernière, c’est l’heure de se réveiller…
Les cases sont réalisées séparément, ce qui n’est pas très cohérent par rapport à la création « classique » d’une bande dessinée, dans laquelle en principe une page se conçoit comme un tout, avec sa composition propre, mais depuis la première image de cette aventure j’ai, vous vous en doutez, laissé vagabonder mon inspiration, et je commence à avoir une petite idée de l’orientation que l’action va prendre (non non, inutile de chercher à m’influencer, je ne dévoilerai rien avant l’heure!). J’imagine donc cette progression avec quelques cases d’avance, ce qui me permet de prévoir une mise en page approximative. Il va de soi que, plus tard, quand il sera temps de finaliser le trait de ces pages, je recomposerai le tout, avec les ajustements qui s’imposeront forcément a posteriori. Concernant le cadrage, bien sûr, mais aussi certains aspects du dessin, comme l’apparence définitive de la bestiole présentée la dernière fois.

Ces réflexions à propos du crayonné comme version temporaire de l’image m’ont incité à croire que cette formule de prépublication on line avait encore plus d’intérêt que ce que j’imaginais au départ: la solution présentée ici a ceci de différent avec les prépublications d’albums en magazine que c’est ici la version esquissée qui est offerte à la lecture, alors que cela n’est généralement présenté qu’après coup, ou de manière très accessoire, comme un produit dérivé. Pourtant, l’esquisse existe avant l’oeuvre « finie », et surtout, si on veut goûter le plaisir de découvrir l’oeuvre en train de naître, c’est bien avec cette pré-version qu’on en a la vision la plus authentique. Surtout, avec une prépublication classique on peut avoir l’impression d’acheter deux fois l’album. Je ne sais pas si la formule est viable, je ne suis pas un spécialiste du marketing, mais je trouve que quitte à présenter l’oeuvre par épisodes, autant permettre que la version finie, « fixée », en offre réellement une deuxième lecture…


Laisser un commentaire :