Cachez ce popotin…

Posté le vendredi 21 mai 2010 à 10 h 48 min dans la catégorie « Couleur, Croquis, Humeur » par Bruno Bellamy.

…que Steve Jobs ne saurait voir !

Popotin
Alors je sais pas pour vous, mais moi je trouve de plus en plus bizarre la manière dont Apple impose sa volonté en filtrant les contenus diffusés sur ses machines (iPhone, iPad, iTruc, iEtc) en vertu, principalement, de principes « moraux ». Que Steve Jobs souhaite protéger l’image de marque de sa société en pratiquant une sélection des logiciels ne me choque pas vraiment. En revanche, qu’il argumente ce choix en rangeant arbitrairement tout ce qui pourrait être un tant soit peu sexy ou érotisant dans la catégorie du « porno », c’est moins cool. Ça procède non seulement d’une assimilation abusive et grossière, mais ça constitue aussi un jugement de valeur dont les implications sont assez antipathiques.

Songer qu’en vertu d’un discours commercial aussi primitif, monsieur Jobs rangerait probablement les bellaminettes dans la catégorie « porno » me choque et m’insulte. Une classification aussi arbitraire et aussi peu nuancée est, pour le moins, injustement agressive.

Quand je dessine des bellaminettes, je ne fais pas dans l’obscène, et je n’apprécie pas du tout qu’on prétende ou qu’on sous-entende une telle chose.

J’ai bien compris qu’il faut y voir, aussi, le prolongement d’une particularité propre à la culture moderne américaine, souvent assez puritaine, pour laquelle la seule apparition d’un téton range une image dans la catégorie de ce qu’il ne faut surtout pas laisser voir par tous les publics. Il serait évidemment inapproprié de porter à ce sujet un jugement de point de vue français, qui ne s’offusque pas pour si peu. Chaque culture a ses particularités et il convient de les respecter. Cela ne va cependant pas jusqu’à justifier le classement, radical, et que je crois abusif même en tenant compte de cet américanisme si pittoresque, de toute image un tant soit peu sexy dans le domaine autrement moins glorieux de la pornographie. Ça n’est pas non plus porter un jugement sur la pornographie elle-même, mais à lire les propos de Steve Jobs (ou qui lui sont attribués, et émanent en tout cas de la direction d’Apple), il est clair que dans l’idée de la firme de Cupertino, la chose est exécrable.

Cette idée qu’une « morale » aussi spécifique et aussi réductrice puisse, par l’intermédiaire de machines diffusées sur toute la planète avec le succès que l’on sait, s’appliquer par défaut dans d’autres cultures, et que cela semble aussi peu concerner ou inquiéter les utilisateurs de ces petites fenêtres à images me laisse perplexe, c’est le moins que l’on puisse dire. Quelle arrogance de croire qu’on est ainsi détenteur de la seule vraie vérité universelle sur le bien, le mal, la décence et l’indécence. Quand ce n’étaient que des boissons gazeuses ça n’allait pas bien loin. Là, on parle de machines qui sont vecteurs de sens, porteurs de messages, et constituent un véritable réseau d’influence. Et là, oui, ça me laisse très très perplexe.
Je ne veux pas tomber dans l’anti-américanisme primaire, je sais bien qu’il ne faut pas résumer un peuple à ce qu’une seule société laisse transparaître de sa culture. Après tout ce sont des gens, ils ne sont pas moins complexes que moi. Mais n’empêche, Steve Jobs m’a déçu.

J’ai mis pas mal de sous dans ses machines (j’ai été autrefois l’heureux possesseur d’un Apple IIe, une machine formidable, et je travaille maintenant sur un iMac 24″, non moins superbe engin, et un MacBook 13″ tout aussi chouette, et tout ça m’a coûté une bonne part de mes économies), je n’aurais jamais imaginé qu’en retour je me ferais ainsi, même très indirectement, insulter.

Steve, t’es plus mon pote. 🙁


37 commentaires pour « Cachez ce popotin… » :

  1. Etienne a dit :

    L’argumentaire est superbe et j’y souscris sans réserve…

    Mais coller une culotte, même moulante, à une bellaminette, ça frôle le mauvais goût total et absolu !

    Bruno, t’es plus mon pote 😛

  2. Julien a dit :

    Merci de me faire remarquer cet aspect de la polémique Apple. J’étais déjà bien remonté contre eux pour des raisons techniques, mais assimiler ton travail à du porno c’est le glaçage sur la pièce-montée…

    Je trouve cela parfaitement hypocrite, à croire que Jobs essaie de racoler la branche la plus puritaine de l’Amérique.

  3. Taho! a dit :

    Bruno,

    Il y a eu un temps des applis sexy sur App Store (il doit y en avoir encore, mais ça ne dépasse pas les seins à l’air ou les positions du Kama Sutra).

    L’exploit d’Apple aura sans doute été de faire un beau carton avec ses produits sans passer par la case porno (surtout sans flash). Après, je pense que tes (magnifiques au demeurant) Bellaminettes seraient classées en Sexy.

    Il ne faut pas oublier que les américains, parmi les populations les plus puritaines, sont aussi les premiers producteurs de porno… Tout le paradoxe est là !

    On peut être d’accord ou pas avec la politique d’Apple, je continue toujours à aimer leurs produits…

    Je comprends tes arguments. Tant que tu continues à dessiner des Bellaminettes, ça me va !

    Amitiés

  4. Bruno Bellamy a dit :

    @Julien : je ne dis pas qu’Apple a assimilé mon travail à du porno, je dis juste que si je tiens compte de leurs critères actuels, on peut imaginer que ce serait le cas. Ce qui, évidemment, ne m’agrée point.

    @Taho! : je continue moi aussi à aimer leurs produits, mais je n’aime pas leurs jugements hâtifs et réducteurs.

  5. dav a dit :

    Source wiki : http://en.wikipedia.org/wiki/Legal_status_of_Internet_pornography
    « A second attempt was made with the narrower Child Online Protection Act (COPA) of 1998, which forced all commercial distributors of « material harmful to minors » to protect their sites from access by minors. « Material harmful to minors » was defined as materials that by « contemporary community standards » are judged to appeal to the « prurient interest » and that show sexual acts or nudity (including female breasts).  »

    La simple nudité ne convient donc pas au public jeune aux états unis. Ils classent cela dans la même catégorie que montrer des actes sexuels.

    Je pense que si tu demandes à des francais au pif de classer ton dessin, tu auras des gens qui diront qu’ils trouvent cela « porno » et la grande majorité « érotique ». Apple, en filtrant au max veut éviter les procès je pense…

  6. dav a dit :

    ps : j’aime beaucoup ton dessin au fait !

  7. Ch. a dit :

    Je suis également assez d’accord avec Bruno dans l’ensemble. Toutefois, qui doit juger, chez Apple, si une appli entre dans la case érotique ou dans la case pornographique? Sur quels critères? À partir de quel moment une image devient-elle pornographique? Si on voit une bite? Ou si cette bite est en érection? Ou bien faut-il qu’il y ait un acte sexuel représenté? Y aura toujours moyen de détourner. Difficile d’avoir un jugement de valeur dans cette matière.

    Selon moi, Jobs a voulu simplifier à l’extrême –un peu trop, c’est un fait–, mais je comprends son approche. Même si je ne la partage pas, elle ne me choque pas et je la trouve assez logique pour une grande marque.

    Ch.

  8. Bruno Bellamy a dit :

    @dav : OK, pas de souci… aux USA. Ma question c’est « pourquoi, au nom d’une loi américaine, ce concept devrait-il s’appliquer sur toute la planète ? ». C’est bien ce qui justifie la décoration si spécifique de la culotte de la bellaminette ci-dessus : par le biais de leurs succès technologico-commerciaux, les étazuniens mettent en pratique l’idée que LEUR morale devrait être la morale universelle. Que devient la notion de souveraineté, que devient la liberté de penser, de s’exprimer ?

    @Ch. : comme évoqué dans l’article qui accompagne la bellaminette, je ne conteste pas le droit d’Apple d’avoir cette approche et de la mettre en pratique. Ce que je conteste, outre le caractère douteux de cette « morale universelle », c’est le manque total de nuance, et la non-prise en compte du caractère insultant et excessif que la généralisation induite par la manière dont Apple inclut sans autre forme de procès dans la catégorie « porno » des choses qui n’en sont pas. Le texte mentionné plus haut sous la dénomination COPA, par exemple, évoque une catégorie définie comme « harmful to minors », laquelle, certes, ratisse large, mais n’emploie pas le vocable « pornography » comme désignation générale. Si la vue d’un téton est préjudiciable aux enfants américains (qui, de ce simple fait, devraient d’ailleurs tous être morts de dénutrition depuis bien longtemps, mais ceci est un autre débat), soit, mais cela n’est pas formulé en assimilant la représentation du dit téton à de la pornographie.
    Steve Jobs, manifestement, ne fait pas la nuance. Il en résulte qu’il assimile sans aucun respect ni aucune courtoisie à l’égard des auteurs d’oeuvres présentant la nudité totale ou partielle pour sa beauté et son expressivité à des marchands de viande (le ton de son propos ne laissant planer aucun doute sur le jugement de valeur qui sous-entend concernant la pornographie). Or son choix marketing pouvait s’exprimer autrement qu’en occasionnant un propos insultant, précaution qu’il n’a, de fait, pas jugée opportune.

    La généralisation abusive est courante dans les sources de conflit les plus stupides. Mon MacBook 13″ a, à ses débuts, eu de sérieux problèmes de fonctionnement. Soucis d’alimentation, problèmes avec les ports USB, etc. Plusieurs retours au SAV n’y ont rien changé, ce qui m’a incité à croire en l’incompétence des techniciens du magasin qui me l’avait vendu, et il m’aura fallu contracter une garantie Apple Care à grands frais pour enfin obtenir qu’Apple prenne cette machine en charge et, plus d’un an après son achat, la répare enfin à peu près correctement (à mon sens c’est assimilable à une escroquerie, puisque cette panne aurait dû être résolue rapidement et efficacement, et donc dans le délai d’un an de la garantie légale, mais je n’ai ni le temps ni les moyens pour mener un tel combat). Ai-je pour autant considéré que toutes les nouvelles machines d’Apple étaient des merdes, que ce constructeur n’était qu’un escroc, que les revendeurs agréés Apple n’étaient que des crétins (j’emploie délibérément des termes aussi chargés négativement que peut l’être dans l’esprit d’un Steve Jobs le mot « pornography » ) ? Non, je n’ai rien pensé de tel, car ç’aurait été une généralisation abusive. La preuve que je me serais trompé, c’est que j’ai ensuite investi dans un iMac qui a fort bien fonctionné dès le départ et continue à remplir bravement sa mission. Je persiste donc à m’étonner, puisque l’erreur qui consiste à tomber dans la facilité de la généralisation abusive est si facile à éviter que j’y suis moi-même parvenu, qu’une société qui a réussi à produire d’aussi bonnes machines soit dirigée par un aussi grossier personnage…

  9. Bruno Bellamy a dit :

    PS : je viens de voir sur ma page Facebook que je venais de perdre un fan, ce qui m’incite à supposer que c’est Steve Jobs lui-même (probablement sous un faux nom, bien évidemment) qui, en guise de représaille, a ainsi formalisé notre divergence d’opinions… 😉

  10. SkinR a dit :

    Moi je connais pas trop les évolutions des produits de cette marque depuis que j’ai plus mon Apple //e ( je confirme que cette machine était formidable ) !!

    PS : et se faire une culotte avec la bannière étoilée ? c’est pas encore pire que montrer ses fesses ?? 😉

  11. dav a dit :

    « pourquoi, au nom d’une loi américaine, ce concept devrait-il s’appliquer sur toute la planète ? »

    Héhé, c’est une vue commerciale et non idéologique que tu as là. Disons que S. Jobs, américain, trouve que la nudité peut choquer les enfants. Alors là il se dit : 
    1 – version commerciale : Je m’en fout des enfants des autres pays, je vais vendre les applis, quitte à les choquer pour faire du fric quand même.
    2 – version idéologique : Je considère que ces applis peuvent choquer les enfants américains, donc pourquoi irais-je les vendre aux enfants étrangers que je risque de choquer aussi.

    A la rigueur, je le trouve plutôt cohérent avec lui même! Si lui même trouve cela choquant, pourquoi irait-il le vendre à l’étranger?

    Je comprends que tu sois vexé, mais finalement si il classe dans la même boite ce qui est porno, érotique ou juste coquin, tu n’a pas à l’être. Si en France, par contre, on t’obligeait a mettre un avertissement sur un contenu porno sur ton blog, oui, la tu pourrais l’être car nous faisons une réelle distinction.

    ps : « qui, de ce simple fait, devraient d’ailleurs tous être morts de dénutrition depuis bien longtemps » : ça m’a bien fait rire !

  12. edddy a dit :

    et bien je remercie personnellement Jobs de t’avoir énervé et fait réaliser une aussi jolie bellaminette :laugh:

    les puritains s’étoufferont tous de leurs propres âneries, on peut leur faire confiance 😉

  13. Albert ARIBAUD a dit :

    @dav:

    On peut voir aussi une version commerciale « Les U.SA. sont un gros marché et des procès médiatiques par des ligues de vertu pourraient m’en faire perdre une partie, donc tant pis si des non américains sont pas d’accord, j’y perdrai moins au total ».

  14. Bruno Bellamy a dit :

    @eddy : je dis pas que c’est des âneries ! Ils ont bien le droit de penser comme ils veulent, les puritains. Je reconnais à tous les représentants de la race humaine le droit et la liberté de penser, et donc de penser différemment de moi. Pas de souci. Simplement quand on utilise son cerveau en utilisant le langage, pour communiquer avec les autres humains, ben faut faire gaffe à la définition. Et assimiler tout début de nudité à de la pornographie c’est ne pas tenir compte de la définition du mot (même en anglais, et même dans le contexte culturel américain, si si). Or ce faisant, on peut insulter des gens, et ça c’est pas cool. Si je redéfinis à ma guise le mot « crétin » en considérant que ça veut dire « cool, sympa, t’es mon pote », que je croise Steve Jobs dans la rue et que je lui dis « eh ! salut crétin ! » il va se sentir insulté, parce qu’il se fiera, lui, à la définition officielle, pas à ma définition personnelle de « crétin ».
    Alors bon, encore une fois, il ne s’en est pas pris personnellement à moi, mais il a opéré une généralisation abusive qui est insultante pour tous les auteurs d’images un tant soit peu érotiques, donc je l’ai mal pris.
    Non, sans blague, je serais curieux de savoir si les tableaux de Botticelli pourraient passer sur iPhone, par exemple. Parce que si j’en crois la redéfinition made in Apple, c’est de la pornographie, et hardcore, en plus !

    @dav : je ne crois pas que ça soit une précaution pour éviter des procès des ligues de vertu. Il faut reconnaître à Apple (et je suis disposé à le faire, on pourra pas dire que je suis pas arrangeant) une certaine cohérence et une forme de réel engagement : il est clair que ce type de machines pourrait devoir son succès commercial à la disponibilité d’applications à caractère pornographique, tout comme le Minitel, en son temps, a rapporté des fortunes à France Telecom grâce aux fournitures de services dits « roses ». Apple a fait le choix (et a pris le risque) de bâtir un succès SANS recourir à ce type de revenus. C’est courageux, c’est engagé, ça se défend très bien. Mais de là à fustiger tout ce qui est un peu coquin en le qualifiant de manière outrancière et, donc, pour bien des cas, de manière abusive et donc insultante, c’est pas correct. Qu’Apple affiche sa ligne de conduite, je n’y vois rien à redire, bravo Apple. Que pour se faire ils aient besoin de dégrader le travail d’artistes qui s’efforcent de faire de jolies choses en y mettant juste ce qu’il faut de sensualité, c’est vache. Et en plus c’est inutile. Apple n’a pas besoin d’insulter qui que ce soit pour vanter la qualité de ses machines.

  15. Sébastien a dit :

    Hé bien tous le monde !? qu’est-ce que vous avez tous à rester à l’intérieur à pianoter sur vos claviers !?
    Il a fait un temps superbe aujourd’hui, c’est le moment de profiter de la vie 😎
    Ceci dit je comprends Bruno d’être contrarié et d’être classé par StivJob dans la catégorie « Porno », car ce ne sont juste que quelques images coquines et sexy…
    Mais bon le puritanisme à l’Américaine à vraiment son côté agaçant, exaspérant…Des seins à l’air c’est extrêmement choquant pour eux eux, alors que la violence des armes à feu (Films, Séries, Jeux vidéos, actualité TV…) ils en voient tous les jours à longueur d’année. Surtout que le droit à possèder une arme à feu est aussi inscrit dans la constitution, alors chaques Américains peut acheter un un flingue… Effrayant ! Une arme ça peut t’ôter la vie, mais pas une image d’une pin-up dénudée ( à moins d’être vraiment hyper-cardiaque 😀 )

    Ceci dit moi je boycotte Apple, tout du moins les i-pod, i-phone, i-pad ou autres i-machin-bidules ou tout est verrouillé pour les contenus. Heureusement ils fonts quand même de bons ordinateurs et un bon OS, mais bon je suis sous PC et je n’ai pas assez de sous pour migrer sous Mac 😉

  16. Sébastien a dit :

    :pig: GROUUIIIIK !!! (ça aussi c’est une image cochonne, est ce que StivJob :flagus: la censurerai t’il celle là ?

  17. edddy a dit :

    mais je ne te fais rien dire, ces propos sur les puritains (peut être un peu sectaires) n’est que mon opinion pas la tienne, je crois que c’était déjà suffisamment clair 😉
    nous connaissons ton ouverture d’esprit
    je voulais surtout revenir à des considérations graphiques en faites, car j’aime beaucoup ce style que je ne te connaissais pas, un peu anguleux, agressif
    c’est bon à lire, c’est frai 😀

  18. JP4U a dit :

    Ce serait une histoire de fesses…

    Pas de « Q » steve. Tes machines ont en très grande majorité la première lettre du clavier qui en est un, clavier anglophone oblige !

    JP4U

    P.S. : Si vous n’êtes pas encore trop dégoutés de l’informatique et des polémiques entre Steve Bilou et tous les autres, et que vous travaillez avec Windows je ne peux que vous conseiller les logiciels portables avec une très bonne compilation qui peut fonctionner depuis n’importe quelle clé USB ou disque dur. Il s’agit de la Liberkey (www.liberkey.com)

  19. edddy a dit :

    @JP4u: je ne vois pas l’intérêt que vous avez à faire de la pub pour ce pack de 249 apps,
    je déconseille fortement de télécharger un tel produit car son origine est douteuse!
    chacune des applis qui s’y trouvent à son propre site où le contenue est fiable.

  20. Bruno Bellamy a dit :

    Je préférerais aussi qu’on évite d’utiliser mon blog pour faire de la pub…
    Je veux bien croire qu’il y a un vague rapport indirect (l’informatique), mais ça n’empêche que c’est hors propos. Pourquoi pas de la pub pour de la lingerie pendant qu’on y est (heu, bon, à la rigueur, je serai peut-être plus tolérant) ? 😉
    Je ne censure pas, ce serait saugrenu et malpoli, mais merci de faire un peu attention à ne pas poster n’importe quoi.

  21. JP4U a dit :

    Désolé si j’ai pu vous choquer en vous parlant de la Liberkey.
    […]
    Je cesse définitivement de vous parler d’informatique et m’excuse encore auprès de Bruno pour avoir pollué son site avec un sujet de conversation qui a pu donner lieu, par ma faute, à polémique.

  22. Bruno Bellamy a dit :

    @JP4U : eh, c’est pô grave. 😉
    Je me suis permis de « modérer » ton plus récent commentaire, afin d’éviter qu’on s’étende sur le sujet Liberkey (ceux qui veulent en savoir plus ont l’adresse du site puisque je n’ai évidemment pas supprimé ton message à ce sujet), et il me semble qu’il n’y a pas de polémique, juste une petite remarque pour éviter qu’on parte trop dans des trucs hors sujet, c’est tout. 😉

  23. Ffred a dit :

    1.Il faudrait que tu penses mon cher Bruno à mettre un accès restreint au moins de 18 ans sur ton blog, parce que là, on peut te considérer comme un pourvoyeur moral de notre chère jeunesse française avec de tels dessins ( je ne pense pas que Jobbs en ait grand chose à faire, tant qu’on lui achète un produit).

    2. msg perso : J’aime pas Facebook (are you breaking the wall?
    )

    3. Mais où est dont passée la foutue bande rouge manquante du drapeau américain de cette jolie petite culotte (est-ce un premier effet de la censure de la Pomme ?,en même temps, c’est assez rigolo que de se rendre compte que le logo d’une firme qui se veut vertueuse soit une pomme croquée, bah on n’est pas à un paradoxe près !!!!)

  24. Bruno Bellamy a dit :

    @Ffred :
    1. en fait je me demande parfois si je ne vais pas songer sérieusement à poster de VRAIS dessins cochons ! Parce que bon, quitte à être rangé dans le Pr0n, hein…
    2. Ma page FaceBook a surtout une vocation promotionnelle et donc professionnelle. Quand on est auteur, c’est la notoriété qui tient lieu de « diplôme », il est donc difficile de se passer des outils disponibles en ce domaine. Mais je dois bien reconnaître que je ne suis pas non plus un grand fan des rézosocios.
    3. Oui, je me suis posé la question pour le nombre de bandes rouges et blanches, mais je devais me dépêcher, alors j’ai pas compté. Quant au fait qu’une société dont l’emblême est une pomme croquée se propose de nous guider sur la voie de la moralité, je trouve aussi que c’est, pour le moins, saugrenu…

  25. yann a dit :

    Les bandes rouges et blanches correspondent au 13 colonies originales avant l’indépendance, les étoiles le nombre d’états.
    Pour ce qui est d’un pays où il est moins grave de montrer comment on ote la vie que comment on la crée (même avec des dérives), je me demande où est l’obcénité…

  26. LeTroll a dit :

    Pas passé sur votre site depuis un bail. Toujours aussi chouette 🙂

    dav a dit :
    Source wiki : http://en.wikipedia.org/wiki/Legal_status_of_Internet_pornography
    « A second attempt was made with the narrower Child Online Protection Act (COPA) of 1998, which forced all commercial distributors of « material harmful to minors » to protect their sites from access by minors. « Material harmful to minors » was defined as materials that by « contemporary community standards » are judged to appeal to the « prurient interest » and that show sexual acts or nudity (including female breasts). »

    Lol, donc si j’ai bien compris, une mère qui montre ses seins à son bébé pour l’allaiter commet un acte de pornographie, voir d’inceste! 😀
    Critères à la noix, oui. J’imagine ce qui se passerait si M. S. Job était islamiste fou: il considérerait que tout ce qui est féminin et n’est pas emballé dans un sac à patate serait pornographique… Ca deviendrait marrant, tiens, le web! 😀 A quand une photo de S Job en sac à patate?
    Et dire qu’apple s’est longtemps vendu comme apôtre de la liberté… 😀

  27. Bruno Bellamy a dit :

    N’allons pas tenir ici des propos qui laisseraient croire qu’on devrait classer comme fou les islamistes, hein. Mais le fait est que si on devait appliquer des critères de moralité pour filtrer tout ce qui est exposé sur le web, par essence mondial, par « principe de précaution », alors sans doute il faudrait par défaut s’appuyer sur les interdits les plus stricts existants sur la planète. Donc peut-être ceux en vigueur en Iran, ou dans quelque autre contrée islamiste, en effet. Mais c’est même pas sûr. On doit trouver dans quelques communautés chrétiennes fondamentalistes de la campagne profonde américaine des préceptes moraux encore plus rigoureux, je ne sais pas. Le principe ici n’est pas de s’inquiéter de ce que telle confession ou telle philosophie serait plus puritaine que la nôtre, mais bien au contraire de constater que, même si les contenus de la Toile (sauf filtrages systématiques comme cela se pratique ici et là, sans succès total d’ailleurs, je crois) sont potentiellement accessibles de partout, et donc susceptibles d’offenser les tenants de telle morale ou de telle croyance, la notion de liberté d’expression semble demeurer, ou en tout cas parvenir à une sorte d’équilibre et d’accord tacite de non-agression. Et là, on parle quand même d’un contexte où ces croyances ou morales sont partagées par des populations de plusieurs millions d’individus. Comment, dans un tel contexte, une société commerciale, et peut-être même au sein de cette société un ou deux dirigeants seulement, peuvent décider unilatéralement du bien et du mal, du beau et du laid, du décent et de l’obscène, et l’imposer sans aucune forme de procès, sans avoir à en rendre compte à quiconque, sans se préoccuper de le justifier et, surtout, en faisant aussi peu de nuance ?
    En fait, je trouve cette attitude moyenâgeuse. Ranger dans le « porno » ce qui n’en est pas, et ne pas même juger utile d’y mettre les formes, de manifester un peu de modération et d’intelligence, c’est à peu près aussi élégant que de traiter de « chien d’infidèle » quiconque ne partage pas au précepte près notre éventuelle conviction religieuse. Que des propos de ce genre se soient tenus pendant les croisades, c’est une chose. Notre vision du monde s’est étendue, notre compréhension des différences historiques et culturelles et, par là, notre acceptation des particularités, ainsi que notre appréhension de ce qu’il y a de véritablement universel dans chaque être humain, se sont grandement améliorées. Celui qui, de nos jours, traiterait autrui de « chien d’infidèle » passerait immédiatement pour ce qu’il est : un grossier personnage, intolérant, étroit d’esprit, et surtout pétri d’une mentalité dramatiquement obsolète. On lui suggérerait sans aucun doute, et sans attendre, d’être un peu plus poli.
    Mais qu’un Steve Jobs mette sans vergogne dans le même sac du « porno » tout ce qui, à ses yeux, ne cadre pas stricto sensu avec ses critères personnels de moralité, et se conduise donc comme un grossier intégriste, et personne -ou peu s’en faut- ne s’offusque.
    Moi, c’est ça qui m’épate…

  28. kirira a dit :

    Lol, je connais bien le problème…Mon kirimag est « interdit » aux moins de 17 ans sur l’I-phone, j’ai été choquée au départ puis je m’y suis habituée…Et pourtant pas un téton visible,ni aucunes allusions sexuelles ou violentes!! La plupart de mes lecteurs me trouvent même trop prude ^^ J’ai même pensé que ça allait attirer du monde, et non les appli payantes marchent pas terrible. M’enfin quand je vois les séries qu’on se tape à la télé et pas du tout censurées,ils me font bien marrer chez Apple quand même.

    Pour la petite anecdote ils ont aussi censuré une caricature de Georges Clooney parce que je lui avait mis un nez de Clown (Clown-nez). Apparemment ils n’ont pas trop le sens de l’humour non plus…….

  29. kirira a dit :

    P.S: ce popotin là est fort joli et ceux qui s’en privent ne savent pas ce qu’ils perdent! Enfin, dommage qu’ils en privent les autres par la même occasion…

  30. edddy a dit :

    ce petit problème finira bien par s’arranger de lui même 😉
    plus qu’à l’instauration d’un « ordre morale », cette pratique de mac s’apparente à un argument de vente qui, lors ce qu’elle pénalisera plus la marque qu’elle ne la sert, s’estompera d’elle même.

  31. Bertrand a dit :

    le fric gouvernant le monde et tout ce qui peut tarir les flux financiers étant aborrhé… je crains qu’eddy n’aie raison !
    Donc, affaire à suivre et bravo pour le dessin comme d’hab

  32. nicolas a dit :

    en tant que vieux fan (de l’époque de rosemary racoon strip game sur Atari) je suis aussi dépité que toi, je t’avais écrit un, petit mail l’année dernière en espérant que tu t’investisse dans l’Iphone. Tu m’avais gentiment répondu et visiblement le problème n’est pas réglé.
    courage !
    Hypocrisie d’Appel est sans nom a partir du moment ou l’iphone donne accès au net il donne également accès à tout le porno du net, sauf celui en flash bien sur. D’ailleurs semblerait que certains de ces sites aient bien compris cela, suffit de lire les news des différents blogs iphone.
    Mais j’y pense … elle est peut etre là la solution ! un site web bellaminettes au format Iphone !?

  33. Bruno Bellamy a dit :

    Hum… Je pense qu’on s’est mal compris : étant donné que bellaminettes.com est déjà visible sur iPhone / iPad / iTruc, il ne s’agit pas d’un problème d’accessibilité. Le truc c’est que si je souhaitais développer une appli pour iMachins exploitant des images de bellaminettes, il y a fort à parier qu’elle se verrait censurée, pour atteinte à la conception Jobsienne de la moralité.
    Et il s’agirait évidemment d’une appli payante, un moyen de gagner des sous ! Non parce que ça n’a pas l’air comme ça, mais entre mes BD qui ne paraissent pas (et qui demandent quand même des mois de travail) et le temps que je passe, par exemple, à fournir du contenu pour le présent site, je ne gagne pas vraiment ma vie. Comme les bellaminettes plaisent bien, il me semble légitime d’imaginer qu’une appli bien conçue et avec de belles images faites exprès pour, pourrait légitimement me rapporter un petit quelque chose. Alors si c’est pour faire un site web formaté pour l’iPhone, autrement du boulot en plus, pour ne rien gagner du tout, ça le fait pas.
    Pendant ce temps là, pour que vous ayez accès gratuitement à bellaminettes.com, je paye des noms de domaine, un hébergement, et j’y passe pas mal de temps qui n’est pas consacré à des activités rémunératrices, donc bon, voilà quoi… 😉

  34. nicolas a dit :

    compris.
    on signe une pétition t on la fait circuler sur les divers blogs consacrés à l’Iphone ?

    remarque lorsqu’on jette un oeil sans la section « divertissement » ce ne sont pas les appli sexyes qui manquent, certaines même s’appellent playmate !

    est ce juste une histoire de petite culotte – prétexte ?
    dans ce cas pourquoi pas .. la minette ci-dessus ne renie rien de ton style et puis le sous vetement bien choisi n’est il pas là pour souligner la féminité ?

    ;o)

  35. Bruno Bellamy a dit :

    @nicolas : il semble en effet que, contrairement à ce que laissait supposer le mouvement d' »épuration » entrepris il y a quelques temps (des milliers d’applis supprimées), il y ait peut-être quand même un peu de place pour des applis « gentiment coquines ». À voir…
    Attention : je n’ai pas dit qu’on m’avait refusé une appli ! Ce que je voulais évoquer, c’est le fait que tout laisse (ou laissait) à penser que consacrer du temps et des ressources à développer une appli avec des bellaminettes serait peine perdue. L’ennui, c’est qu’Apple ne rend de toute façon pas explicites ses critères de sélection. Autrement dit, impossible de savoir à l’avance si un boulot de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, ne risque pas de se voir refuser sans autre forme de procès, et peut-être même sans explication.
    Enfin : il ne s’agirait pas juste de montrer des bellaminettes. On l’a évoqué plus haut : pour ça, il suffit d’aller sur bellaminettes.com ! Non, il s’agirait d’une VRAIE appli, un jeu probablement, et donc interactif, tout ça… Sinon, bien sûr, je ne vois pas du tout ce qui empêche de se connecter sur http://bellaminettes.com/blog/?p=929 avec le Safari incorporé aux iPhones et iPod Touch.
    Je précise, au passage : je n’ai PAS d’iPhone, et je vis très bien sans. 🙂

  36. Bruno Bellamy a dit :

    PS : lui laisser sa p’tite culotte, oui, pourquoi pas ? Mais laisser voir ne serait-ce qu’un téton classe aux US une image dans la catégorie « pornographie », à plus forte raison, apparemment, dans l’esprit de Steve Jobs, qui n’a pas hésité à qualifier aussi agressivement de simples (à défaut d’être « innocentes ») photos de filles en bikini…

  37. nicolas a dit :

    :sweat:

Laisser un commentaire :